Histoire de cas

Dans le monde du luxe, le packaging joue un rôle primordial.
Sélectionner l’achat, même en fonction de la valeur, du raffinement et de la luminosité de la présentation, est un plaisir important pour l’acheteur.
Ceux qui conçoivent et réalisent le packaging pour des produits cosmétiques hauts de gamme, des spiritueux et des vins de renom, ainsi que pour des accessoires de mode, ou encore des bijoux ayant une valeur esthétique importante doivent faire face à un défi hors du commun, à ne pas sous-estimer.
Depuis toujours, ce même défi a été relevé par Pusterla 1880 S.p.A., depuis longtemps une référence sur le marché pour la réalisation de boîtes pour des marques du luxe, telles que Bulgari, Armani, Veuve Clicquot, Ferré, Jean Paul Gaultier et d’autres, toutes aussi importantes. Ce défi a également été surmonté, de manière incroyable, pour le packaging du parfum Mon Jasmin Noir, Bulgari 2011.

La maison a voulu reproposer, sur ces boîtes, deux de ses objets iconiques les plus célèbres : sa montre-bracelet en forme de serpent émaillé et la montre « Tubogas ». Le designer a respecté l’image générale de la marque, tout en réinterprétant certaines de ses icônes, pour les retransmettre en accord avec l’emballage et son contenu, éphémère mais très raffiné.

L’objectif était de créer un packaging véritablement unique et précieux, en mesure de générer les mêmes émotions et les mêmes rêves qu’on peut vivre devant les bijoux Bulgari.
Le bon équilibre entre l’utilisation de feuilles, ayant garanti un effet très coloré et brillant, et des clichés à haute définition de formes et reliefs dans les passages délicats de superposition dans l’impression à chaud concrétise, dans la boîte, la recherche historique et philologique sur l’iconographie de la marque; et la bonne restitution du designer.

Le résultat est un ensemble de lumières précieuses et de lumières symboliques qui arrivent à susciter le désir. Le travail de Pusterla a donc été mené en collaboration avec celui du designer, sous le signe du principe de l’authenticité, à la pointe de la technologie et des applications du marketing moderne.

L’objet du désir en vente est riche en éléments esthétiques et éthiques qui séduisent l’acheteur, mais sans le tromper. Le lien entre la grande qualité du contenu et l’interprétation de l’image de la part du designer est toujours interprété, par Pusterla, dans le respect des objectifs de la marque. Un « savoir faire beauté », issu de compétences hautement qualifiées qui se traduit, notamment, par un « savoir faire bien ».

Pour habiller et présenter un bijou italien de la parfumerie internationale.

Reportage et vidéo réalisés par LuxExForma

Questo post è disponibile anche in: Italien, Anglais