Jours de Printemps du FAI

Nous croyons profondément à l’importance de la culture italienne et, en tant que société, nous estimons que nous devons soutenir la beauté que l’Italie a à offrir; Pour cette raison, nous avons commencé à parrainer l’organisation de la “Giornata di Primavera” organisée par FAI dans la ville de Tradate au printemps dernier.

Parmi les innombrables espaces ouverts ouverts au public le week-end des 25 et 26 mars 2017, FAI a réussi à donner la bonne visibilité au palazzo Pusterla Melzi, un palais fascinant et très artistique, rarement ouvert au public, qui est aujourd’hui un Institut de jeunesse pour les filles.

Nous avons eu le plaisir de visiter ces espaces et de découvrir un lieu inattendu dont l’histoire est entremêlée à celle du territoire: la famille Pusterla a repris l’ancien château au 15ème siècle et l’a transformé en une grande villa résidentielle au 17ème siècle.

Rappelant l’importance de la famille Pusterla, reste la grandeur du complexe, le grand jardin italien, des salons aux fresques, parmi lesquels se distingue le Salone delle Feste, où se retrouvent les personnalités les plus importantes de la famille: un travail grandiose, selon la tradition, Federico Bianchi ou Salvatore Bianchi, peintres de Varese actifs entre la fin du XVIe et le début du 18e siècle. L’église de Santa Maria à Castello, qui conserve le tombeau du XIVe siècle de Tommaso Pusterla, est une œuvre de maîtres champions.

Au moment où il est passé de la famille de Pusterla à la famille de Melzi. Le dernier héritier, Barbara, l’a voulu comme un centre d’accueil pour les personnes âgées et éduqué pour les jeunes filles. Au cours des dernières années du 19ème siècle, le château de Pusterla est devenu «l’Institut Barbara Melzi» encore actif aujourd’hui grâce au leadership des Sœurs Canossiennes.

Au rez-de-chaussée pour voir: le Hall de l’Aigle, qui abrite une fresque au plafond avec la victoire de la Foi, au sommet des murs, les portraits des dirigeants européens de la fin du XVIIe siècle. et une superbe toile représentant l’archevêque Federico Visconti en visitant le château de Tradate.
Mais c’est surtout au troisième étage que se trouvent les plus belles chambres du bâtiment: tout d’abord, le Salone delle Feste, avec ses murs entièrement décorés de fresques par des artistes tels que S. Bianchi et G.B. et G. Grandi, actif dans la seconde moitié du seizième siècle. Dans la partie supérieure du salon, entouré d’un plafond en bois décoré, se trouve un balcon en fer forgé qui présente trois salles décorées de fresques avec des scènes bucoliques et une vie familiale noble.

 

 

 

 

Questo post è disponibile anche in: Italien, Anglais

Comments are closed.